• Mytho
    exposition a partir du 08-09-2022

    Carpenters Workshop Gallery est fière de présenter Mytho, la première exposition personnelle d’Eric Schmitt à la galerie. Cette nouvelle collection est inspirée par les rêves d’enfant de l’artiste qui voulait devenir archéologue . Il tire son influence d’un creuset culturel de traditions bibliques, classiques et mythologiques qui se chevauchent, opposant les préconceptions de l’Antiquité. Le raffinement des finitions s’opposent aux formes qui semblent au premier abord très simples. Les symboles perdus apparaissent soudainement familiers. L’artiste désoriente intentionnellement le spectateur, créant des objets qui défient la perception de comment ou quand ils ont été fabriqués. Malgré les capacités technologiques dont il dispose, il est attiré par la pureté formelle des œuvres préhistoriques, objets façonnés avec des outils rudimentaires. Évitant la contamination par des concepts ou des précédents historiques de l’art, Eric Schmitt gomme la complexité de son travail. L’artiste décrit ses œuvres comme silencieuses, ce qui dénote leur présence apaisante et leur sérénité, mais donne également une idée de chaque œuvre existant au-delà du langage. Lave, albâtre, bronze ; les matériaux que Eric Schmitt utilise dans Mytho font intrinsèquement allusion à une chronologie du développement des matériaux à travers l’histoire. Les patines aux couleurs vives confèrent au bronze une esthétique de céramique incroyablement bien conservée, car il superpose le moderne à l’ancien. Les plateaux de table en lave sculptée et colorée sont une réalisation techniquement difficile, mais le résultat semble naturel. Eric Schmitt atteint l’équilibre dans tout son travail, permettant une pratique artistique qui puise dans le passé tout en avançant à la pointe du design.

    54 rue de la Verrerie Paris 75004  France

    Mytho

    Titre

    petit texte

    2016
  • Mytho
    exposition a partir du 08-09-2022

    Carpenters Workshop Gallery est fière de présenter Mytho, la première exposition personnelle d’Eric Schmitt à la galerie. Cette nouvelle collection est inspirée par les rêves d’enfant de l’artiste qui voulait devenir archéologue . Il tire son influence d’un creuset culturel de traditions bibliques, classiques et mythologiques qui se chevauchent, opposant les préconceptions de l’Antiquité. Le raffinement des finitions s’opposent aux formes qui semblent au premier abord très simples. Les symboles perdus apparaissent soudainement familiers. L’artiste désoriente intentionnellement le spectateur, créant des objets qui défient la perception de comment ou quand ils ont été fabriqués. Malgré les capacités technologiques dont il dispose, il est attiré par la pureté formelle des œuvres préhistoriques, objets façonnés avec des outils rudimentaires. Évitant la contamination par des concepts ou des précédents historiques de l’art, Eric Schmitt gomme la complexité de son travail. L’artiste décrit ses œuvres comme silencieuses, ce qui dénote leur présence apaisante et leur sérénité, mais donne également une idée de chaque œuvre existant au-delà du langage. Lave, albâtre, bronze ; les matériaux que Eric Schmitt utilise dans Mytho font intrinsèquement allusion à une chronologie du développement des matériaux à travers l’histoire. Les patines aux couleurs vives confèrent au bronze une esthétique de céramique incroyablement bien conservée, car il superpose le moderne à l’ancien. Les plateaux de table en lave sculptée et colorée sont une réalisation techniquement difficile, mais le résultat semble naturel. Eric Schmitt atteint l’équilibre dans tout son travail, permettant une pratique artistique qui puise dans le passé tout en avançant à la pointe du design.

    54 rue de la Verrerie Paris 75004  France